LA FRANÇAFRIQUE N'EST PAS UNE FATALITÉ ! INFORMEZ-VOUS ! ENGAGEZ-VOUS !

Pensez à consulter également la PAGE FACEBOOK DE SURVIE GIRONDE

Survie Gironde est une antenne locale de l'association
SURVIE. Financièrement, l’association dépend pour l’essentiel des contributions de ses adhérent-e-s et de ses donateur-rice-s, garantes de son indépendance. Elle ne perçoit pas d'argent de l'Etat (excepté les aides sur les contrats salariés), de parti politique, religieux, ou de syndicat.
Pour cette raison, si vous êtes sensibles aux messages défendus par SURVIE, il est important de soutenir l'association.
Pour cela, vous pouvez :
- faire un don, adhérer et/ou vous abonner à Billets d'Afrique et d'Ailleurs, le bulletin mensuel de SURVIE,
- contribuer à la diffusion la plus large possible des messages de l'association,
- vous rapprocher de Survie Gironde pour agir à nos côtés.
Survie Gironde a besoin de vous
pour multiplier ses moyens d'action et lutter contre la françafrique à l'échelle locale !

LA FRANÇAFRIQUE N'EST PAS UNE FATALITÉ !
INFORMEZ-VOUS ! REJOIGNEZ-NOUS !


mardi 3 mars 2009

Comores. Communiqué et pétition en ligne. Non au référendum illégal à Mayotte, territoire occupé!

Le 29 mars 2009, le projet de loi sur la départementalisation de l’île de Maoré (Mayotte) sera soumis à référendum auprès des Mahorais(es). Ce statut de Département d’Outre-mer (DOM) renforcerait, à partir de 2011, « l’ancrage définitif » dans la France de Mayotte, qui deviendrait ainsi une « Région ultrapériphérique » de l’Union européenne. Un « ancrage » et un projet de référendum pourtant illégaux pour la communauté internationale au regard des vingt résolutions de l’ONU reconnaissant Mayotte comme comorienne, et condamnant fermement la France depuis 1975.
Lire la suite.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

je pense que vous parlez en tt ignorance. les comoriens on fait leur chois, nous avons fait le notre. vous dites que c'est une consultation ilégale, par qui? l'UA,l'ONU, je pense que c'est deux organisme ne s'occupent pas des priorités( contre la pauvreté, contre les guerres...), mais mayotte est comorienne franchement vous pensez vraiment que les mahorais vont accepter de retourner aux comores ou vous souhaitez plutot une guerre civile et restez à léquart pour nous reguarder se tués. l'unité comorienne comorienne n'a jamais existé avant 1886 qaund le gouvernement français a fait la bétise de rassembler les autres iles avec l'ile mayotte et les ratachés par la suite avec la colonie de Madagascar, alors que cette derniere était déja française. bien-sur quand 1975 la france devait réparrer cette faute envers les mahorais, il ne fallait pas que le destin des mahorais soit mis entre les mains des autre iles. c'est là ou je reconnais la justèce de la jutice française (il appartient au peuple de disposer d'eux memes). je pense que les comoriens ont eu le meme chois que nous mais ils ont choisi leur destins et ça personne ne peut leur en vouloir. vous savez une chose vous vous en fichez pas mal des comoriens alors il faut arreter l'hypocrisie car la populaton comorienne ne demande qu'une seule chose( nourir leure famille). si mayotte retourne aux comores, celà ne permettra pas aux comores de se developer au contraire. vous parlez de consultation ilégale, laissez-moi en rire car mayotte appartient d'abor aux mahorais, il n'y a personne que les mahorais qui sait réelement ce qui est bien pour eux. c'est ni vous (survie), l'UA, L'onu... qui decideront pour la population de mayotte. je ne laisserai personne me dire qui je suis, moi meme je sais qui j'ai envis d'etre (etre fançais pour etre libre). toute la génération mahoraise actuele est née fraçaise nous aimons notre pays et nous nous batterons pour y rester. vive la france, vive mayotte, vive la démocratie à mayotte.

dhoul, carcassonne

Survie a dit…

Merci, cher Dhoul, de donner aux lecteurs un exemple parfait du lavage de cerveau qui a lieu à propos de Mayotte depuis 34 ans. Si l'ONU et ses 21 résolutions ou l'Union africaine vous font rire, libre à vous. Mais nous pensons différemment : pour nous, le droit prime la force, et la France , à Mayotte, s'est placée en dehors du droit. À commencer par sa décision de procéder au décompte des résultats du référendum de novembre 1974 île par île. La communauté internationale a établi un principe intangible sur lequel règne un consensus : les frontières issues de la colonisation, aussi arbitraires puissent-elels paraître, sont intangibles. Le droit, cher Dhoul, le droit !

Survie a dit…

Merci, cher Dhoul, de donner aux lecteurs un exemple parfait du lavage de cerveau qui a lieu à propos de Mayotte depuis 34 ans. Si l'ONU et ses 21 résolutions ou l'Union africaine vous font rire, libre à vous. Mais nous pensons différemment : pour nous, le droit prime la force, et la France , à Mayotte, s'est placée en dehors du droit. À commencer par sa décision de procéder au décompte des résultats du référendum de novembre 1974 île par île. La communauté internationale a établi un principe intangible sur lequel règne un consensus : les frontières issues de la colonisation, aussi arbitraires puissent-elles paraître, sont intangibles. Le droit, cher Dhoul, le droit !

Anonyme a dit…

quel droit mon cher? celà veux dire que les comriens ont des droits sur les mahorais?
Avant novembre 1974 c'est à dire de 1946 à 1974 les comores étaient un TOM mais pas une colonie.vous avez raison de dire que les mahorais ont subi un lavage de serveau, car celà prouve encors une fois le regard que vous portez sur nous. nous sommes en 2009, les mahorais sont plus intéligents que vous le croyez. mois en tant que mahorais je dois obligatoirement etre d'accord avec l'onu et l'ua? qui dirige l'ua aujord'hui? M.kadafi! quel exemple de democratie! nous sommes pas des animaeux que les comores, l'ua, l'onu vont décider pour nous. quand les mahorais trouvent des arguments ou expriment leurs chois, vous dites obligatoirement qu'on nous a lavé le cerveau. je pense que pour vous persone n'a le droit sur vous. vive l'humanisme souhaité par "SURVIE".

dhoul